Top

Objectif de février, désencombrement de la maison

L’objecti du mois de février était donc le désencombrement de la maison. Autrement dit, faire du tri ! Nos placards débordent, nos bibliothèques croulent sous les livres, je n’arrive plus à ranger correctement mon matériel de couture / tricot / cosmétiques maison / bricolages, il faut faire du large…

 

Plus facile à dire qu’à faire !!!

 

Ce genre de tri ne peut décemment pas se faire le soir. Déjà, après une bonne journée de boulot, après avoir couché la puce, je n’ai personnellement pas envie de trier mes placards. Donc, il faut s’y mettre le week-end, par exemple pendant les siestes de la Petite Chérie. Sauf que… Les week-end de février ont été pas mal remplis par : des rhumes, des rhumes et oh oui, un intense besoin de récupérer de la semaine… S’il nous a paru être fatigués en janvier, ce n’était rien par rapport au fait de tomber malades tous les 3 en même temps ! Où est passé le temps où je pouvais m’effondrer sur mon lit et geindre parce que je me sentais faible ? 🙂

 

Donc au final, l’objectif de février est passé à la trappe dans les grandes largeurs. Pourcentage de succès : allez, un petit 2%, Chéri a trié quelques livres. De toute manière, cette année, on déménage, alors le tri, on sera bien obligés de le faire à un moment ou un autre.

À moins de trouver un appartement avec un sous-sol, auquel cas, la cause sera irrémédiablement perdue…

 

Néanmoins, cet échec monumental m’a fait prendre conscience qu’il était plus facile de corriger des comportements, que de faire des choses supplémentaires. Je n’ai déjà pas le temps de faire la moitié de ce que je voudrais (j’ai une liste sans fin de projets en cours et je n’ai même pas fini mes cadeaux de Noël pour la famille en France, la honte totale), alors m’en rajouter encore plus, même avec la meilleure volonté du monde, logiquement, ça passe pas…

 

Ce que je retiens : se fixer des objectifs ATTEIGNABLES et RÉALISTES faciles à intégrer dans notre emploi du temps de PARENTS ACTIFS, ça me semble gagnant.

Pas de commentaire

Laisser un commentaire